Communiqué de presse n° 6 du 5 février 2010

Publié le 05/02/2010 à 00H00
Déclaration de Jean-Louis Malys, secrétaire national - Retraites - Le débat commence mal pour les apprentis
Communiqué de presse n° 6 du 5 février 2010
Communiqué de presse n° 6 du 5 février 2010
Déclaration de Jean-Louis Malys, secrétaire national - Retraites - Le débat commence mal pour les apprentis

 

Lors du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance vieillesse du mercredi 3 février, la CFDT s’est opposée à un projet de décret gouvernemental visant à modifier la base de calcul de la retraite des apprentis.
 
Ce décret, s’il devait être publié malgré notre avis négatif, ferait passer la base de calcul des retraites pour les apprentis de 39 heures à 35 heures hebdomadaires. Il aurait pour conséquence de pénaliser leurs droits à la retraite. Cette mesure diminuerait la durée d’assurance validée d’un, voire de deux trimestres pour près de 30 % des apprentis.
 
Pour la CFDT, toutes les périodes d’apprentissage doivent être validées comme durée d’assurance vieillesse, quel que soit le temps de travail effectué.
 
Par cette initiative surprenante, le gouvernement envoie un signal négatif aux jeunes sur les retraites. La CFDT demande le retrait de ce projet d’arrêté et souhaite que la question des droits à la retraite des jeunes soit abordée dans le cadre du débat général sur les retraites.