Communiqué de presse commun du 13 juin 2012

Publié le 13/06/2012 à 00H00
Déclaration des organisations CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT-FO, CGT / Medef, CGPME, UPA - membres du conseil d'administration du Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante
Communiqué de presse commun du 13 juin 2012
Communiqué de presse commun du 13 juin 2012
Déclaration des organisations CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT-FO, CGT / Medef, CGPME, UPA - membres du conseil d'administration du Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante

Alors qu’une rencontre était programmée pour le vendredi 15 juin prochain avec le cabinet de la Ministre des affaires sociales en vue d’apporter une réponse adaptée à la situation des victimes de l’amiante concernées par un contentieux juridique, les organisations patronales et syndicales, membres du conseil d’administration du Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (FIVA), considèrent que l’atteinte portée aux règles de gouvernance de cet organisme par la publication le mardi 12 juin d’une déclaration commune de la Ministre des affaires sociales, de l’Association Nationale de Défense des Victimes de l'Amiante (ANDEVA) et de l'Association des Accidentés de la Vie (FNATH) rend inutile cette réunion.

 
Elles demandent la tenue d’une réunion d’urgence du conseil d’administration du FIVA pour aborder cette question, sans préjuger des solutions attentives et favorables à mettre en œuvre au bénéfice des victimes de l’amiante concernées.