Chiffres du chômage, S'engager pleinement dans la négociation assurance chômage

Publié le 26/04/2016

Le nombre de demandeurs d’emploi baisse de 60 000 personnes en catégorie A et de 8 700 personnes en catégorie ABC à la fin mars. Ces chiffres confirment une baisse tendancielle sur les trois derniers mois des chômeurs sans emploi, mais une hausse de ceux en activités réduites.

La reprise est fragile et concerne les contrats à durée limitée. Elle est insuffisante pour bénéficier à tous, particulièrement aux seniors et aux demandeurs d’emploi longue durée.

L’assurance chômage reste donc plus que jamais un revenu de remplacement indispensable pour les salariés privés d’emploi qui doivent aussi pouvoir bénéficier d’un accompagnement personnalisé et d’une formation. La négociation en cours des règles d’indemnisation doit tenir compte des situations multiples des demandeurs d’emploi, dont la moitié travaille, avec des contrats courts et précaires.

Alors que le patronat a durci sa position lors de la dernière séance, la CFDT portera ses revendications pour :

  • Prévenir le chômage de longue durée,
  • Maintenir un niveau et une durée d'indemnisation qui favorise le retour à l'emploi,
  • Éviter les effets pervers qui conduisent les entreprises à optimiser leur gestion des ressources humaines en abusant de la précarité,
  • Améliorer l'équité entre demandeurs d'emploi.

Parce qu’elle veut lutter contre la précarité, et notamment celle des jeunes, la CFDT défendra une cotisation inversement proportionnelle à l'ancienneté dans l'emploi sur tous les contrats, et exigera la taxation des ruptures de contrats des seniors pour favoriser leur maintien dans l'emploi.

Face aux enjeux sociaux et économiques, le patronat doit faire face à ses responsabilités. Il doit cesser son chantage et s’engager pleinement dans la négociation.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS