Caisses régionales de retraite de la sécurité sociale, arrêtons le scandale des retraites non-versées !

Publié le 07/04/2015

Les Caisses régionales de retraite de la Sécurité sociale (CARSAT) de Nord-Picardie et du Languedoc-Roussillon n’arrivent plus à faire face aux demandes de liquidations de retraite qu’elles doivent traiter.

Ce sont les retraités, dont la plupart ont déjà des revenus modestes, qui souffrent de cette situation. Confrontés à une absence de ressources financières, certains sont dans des situations dramatiques.

Entre janvier et août 2014, le nombre de dossiers non-traités est passé à plus de
20 000 pour la seule région Nord-Picardie (80 000 au niveau national). Tous les mois, plusieurs milliers de personnes ne perçoivent pas leur première pension de retraite, à la date annoncée.

C’est toute la confiance dans notre système de protection sociale qui risque d’être remis en cause, si la situation n’est pas réglée. La CFDT l’a dénoncé dès 2013. Des solutions temporaires ont bien été mises en place (liquidation provisoire, aide d’urgence de 800 euros pour les retraités privés de ressources, transfert de        7 000 dossiers à d’autres CARSAT), mais le problème demeure : les retraité(e)s dont la situation traîne depuis des mois ne sont pas prioritaires, la liquidation des droits dérivés (pensions de réversion) est loin d’être réglée et le système informatique actuel ne facilite pas le travail des agents des CARSAT. Les réductions  de postes amplifient encore les dysfonctionnements. Ces difficultés persistantes créent des situations inadmissibles ! 

 La CFDT exige donc la mise en place d’un plan d’action national et la prise en compte par l’ensemble des pouvoirs publics de la gravité de la situation, avec :

-  La poursuite des mesures d’urgence prises fin 2014 (liquidations provisoires, entraide des caisses, aide d’urgence) ;

-  Le versement sans délai des pensions des nouveaux retraités et des pensions de réversion ;

-  Des entretiens préparatoires pour faciliter la constitution des dossiers ;

-  La neutralisation des frais ou pénalités générés par les retards de paiement ;

-  La mise en place de mesures globales face à la détresse des assurés et au déni de leur droit.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, participera à un rassemblement, initié par les unions régionales CFDT Nord-Pas de Calais et Picardie, qui aura lieu le 17 avril 2015 au siège de la CNAV, 110 avenue de Flandre, Paris 19e à partir de 12h30.

Une pétition est également en cours de signature.

 

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS