Baisse des APL : la CFDT demande au gouvernement de renoncer

Publié le 24/07/2017 à 10H58
En annonçant ce week-end la baisse de 5 euros par moisdes Aides Personnelles au Logement (APL), le gouvernement donne un très mauvais signal aux familles les plus pauvres et aux jeunes.

Ces aides bénéficient à près de 6,5 millions de personnes, dont environ 1 million de jeunes de moins de 25 ans.

La baisse de 5 euros n’est pas anecdotique pour ceux qui ont déjà beaucoup de mal à « boucler les fins de mois », notamment les jeunes, les salariés en grande précarité et certains retraités.

Pouvoir se loger est pourtant un élément essentiel pour se former, travailler et pour lutter contre l’exclusion.

Les aides aux logements sont donc indispensables pour favoriser l’émancipation des jeunes, l’accès à l’emploi des salariés et le maintien des retraités à leur domicile, même si elles justifient trop souvent l’augmentation des loyers par les propriétaires.

Pour la CFDT, une politique d’aide au logement et de régulation des loyers ne peut pas commencer par un « coup de rabot » pénalisant les plus fragiles.

 Face à cette annonce injuste et contre-productive, la CFDT demande au gouvernement de renoncer à la baisse des APL.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS