Allocations chômage, Une revalorisation trop faible

Publié le 27/06/2013
La revalorisation des allocations chômage était à l’ordre du jour du conseil d’administration de l’Unedic aujourd’hui.

La CFDT a demandé une revalorisation de 1,2 %, qui nous paraissait nécessaire pour maintenir le pouvoir d’achat des demandeurs d’emploi.

Le patronat s’en est tenu à 0,6 % de revalorisation, un niveau pourtant inférieur à l’inflation subie par les ménages.

La CFDT s’est abstenue lors de ce vote, marquant ainsi son désaccord avec cette revalorisation trop faible.

Même s’il n’y a pas eu d’augmentation du nombre de chômeurs en catégorie A le moins dernier, notre pays compte toujours plus de 5 millions de demandeurs d’emploi. Pour la CFDT, la situation dégradée des comptes de l’Unedic ne doit pas conduire à une plus grande fragilisation des chômeurs.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS