Politique industrielle

Publié le 13/03/2014 (mis à jour le 20/03/2017)

Les propositions de la CFDT sur la politique industrielle.

Chiffres

  • En 2 ans, 130 300 emplois détruits dans l’industrie.
  • 40 % de la valeur ajoutée des services aux entreprises est réalisée pour l’industrie. 

Constat
L’industrie a un rôle moteur sur : l’investissement, les échanges commerciaux, la recherche et le développement (R&D). L’industrie française a privilégié la réduction des coûts et s’est positionnée sur des niveaux de gamme trop faibles en matière de qualité et d’innovation. Elle s’est ainsi retrouvée coincée entre la qualité allemande et les faibles coûts de production des pays émergents. 

Enjeux
Une industrie porteuse de progrès économique et social est possible sur un mode de développement durable, mais l’anticipation des mutations et l’accompagnement des transitions lui seront indispensables. En tant que consommateur, producteur et citoyen, chacun est concerné par ces choix stratégiques.


Propositions de la CFDT

Mettre en place une politique européenne industrielle, énergétique, commerciale, de recherche et d’innovation.

Rénover la gouvernance, au niveau national, pour encourager la coopération et une politique d’investissements publics.

Réussir la transition énergétique et écologique en produisant autrement.

Investir dans la R&D et l’innovation.

Articuler les politiques nationales, régionales et locales sur les territoires.

Reconnaître le travail comme source d’innovation et de valeur, et non plus uniquement comme un coût.

Développer des produits et des technologies qui répondent aux besoins sociétaux.

Préserver les compétences collectives des salariés des sites de production existants.