Très petites entreprises : lettre commune au gouvernement

Publié le 21/01/2010 à 00H00
La CFDT, la CGT, la CFTC et la CFE-CGC, ont signé avec l'UPA, une lettre commune à destination du ministre du Travail sur la nécessité d'une représentation des salariés des TPE.
Très petites entreprises : lettre commune au gouvernement
Très petites entreprises : lettre commune au gouvernement
La CFDT, la CGT, la CFTC et la CFE-CGC, ont signé avec l'UPA, une lettre commune à destination du ministre du Travail sur la nécessité d'une représentation des salariés des TPE.

Suite au refus du patronat, en décembre, d’ouvrir une négociation sur le dialogue social dans les petites entreprises, l’UPA (Union professionnelle artisanale)  avait proposé aux organisations syndicales de s’adresser ensemble au gouvernement sur la nécessité d’une représentation des salariés des TPE et la mesure de l’audience.

Mercredi 20 janvier, quatre organisations syndicales, CFDT, CGT, CFTC et CFE-CGC, ont signé avec l’UPA, une lettre commune à destination du ministre du Travail, reprenant les objectifs portés par la CFDT : la mise en place de commissions paritaires territoriales dont les représentants salariés seront élus et qui serviront de base à la mesure de la représentativité des organisations syndicales. Les signataires proposent que ces élections aient lieu au plus tard en 2012 et laisse d’ici là les cinq organisations syndicales représentatives désigner les représentants salariés.

Pour Laurent Berger, secrétaire national en charge du dossier, « cette lettre commune est indiscutablement une avancée importante en faveur de la représentation des salariés et la mesure de l’audience dans les TPE et doit constituer un point d’appui important dans les discussions avec le gouvernement ».

 

 


Très petites entreprises : le patronat ne tient pas parole !
Communiqué de presse n°2 du 21 janvier 2010

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS