Le nouveau service aux adhérents est lancé !

Publié le 08/12/2011 à 00H00
Dès ce 1er décembre, les adhérents des trois régions pilotes du nouveau service téléphonique « Réponses à la carte » de la CFDT pourront obtenir conseils et informations.
Le nouveau service aux adhérents est lancé !
Le nouveau service aux adhérents est lancé !
Dès ce 1er décembre, les adhérents des trois régions pilotes du nouveau service téléphonique « Réponses à la carte » de la CFDT pourront obtenir conseils et informations.

«Allô, CFDT Réponses à la carte bonjour » : tel est le message que les adhérents des régions Auvergne, Nord-Pas-de-Calais et Rhône-Alpes entendront dé­sormais lorsqu’ils appelleront le nouveau service téléphonique mis en place dans le cadre de l’évolution de l’organisation, décidée au congrès de Tours. Depuis des mois, les responsables des Uri pilotes étaient sur la brèche : pour construire l’architecture de ce futur service, informer syndicats et militants du lancement de l’expérimentation, mais aussi mettre en ordre de marche un réseau de mandatés susceptibles d’être sollicités afin de répondre aux demandes des adhérents, via le centre dédié qui va recevoir les appels.

Un même accès à l’information

Aujourd’hui, ils voient leurs efforts récompensés. « On passe au concret, se réjouit Claude Bost, secrétaire général de l’Uri Auvergne. Il faut maintenant que les adhérents appellent ! » L’enthousiasme prime également en Rhône-Alpes. « C’est un chantier structurant pour toute l’organisation », indique Dominique Laloy, cheville ouvrière du dispositif, avec Élisabeth Le Gac et Rémy Lasnet. « Ce service va notamment favoriser l’accès de tous aux mêmes droits. » Un point essentiel dans une région très étendue, où les adhérents isolés sont nombreux. En Nord-Pas-de-Calais, enfin, « on est serein » à la veille du lancement, résume Elizabeth Bagault, l’une des cinq responsables de la task force régionale dédiée au projet. Et pour cause : « L’expérience dans le cadre de la permanence de l’Uri » ainsi qu’une préparation minutieuse et un « bon réseau de syndicats » laissent penser que tout est en place.
Les 150 000 adhérents des trois régions vont recevoir chez eux un courrier, signé de François Chérèque, comportant une carte souple « Réponses à la carte » à garder en mémo dans leur portefeuille. Ils pourront s’adresser au service du lundi au vendredi de 9 à 19 heures et le samedi de 9 à 13 heures. À l’autre bout de la ligne, on attend impatiemment les appels…

Emmanuelle Pirat