Le Centre met le paquet sur les TPE

Publié le 27/02/2012 à 00H00
Dans la région Centre, proximité rime avec représentativité. Avec une priorité aux salariés des très petites entreprises, qui voteront en décembre.
Le Centre met le paquet sur les TPE
Le Centre met le paquet sur les TPE
Dans la région Centre, proximité rime avec représentativité. Avec une priorité aux salariés des très petites entreprises, qui voteront en décembre.

Orléans, le 3 février. Pas moins de 150 responsables syndicaux et élus d’entreprise ou d’administration se sont déplacés (en dépit d’une température polaire) afin d’échanger à propos des chantiers d’évolution de l’organisation avec Laurent Berger. Si, comme l’a rappelé Guy Baudry, le secrétaire régional chargé du dossier, l’Uri est engagée dans certaines expérimentations « labélisées » – comme celle du syndicat Interco 45, qui se fait fort d’aller au contact des agents des très petites collectivités, ou celle de la section ­Médéric de Saint-Jean-de-Braye, qui prépare ses adhérents aux entretiens annuels d’évaluation, la « priorité 2012 » de l’Union régionale est l’élection de représentativité dans les TPE de la fin de cette année.

Faire voter les salariés des TPE en décembre.

Les militants du Centre seront ainsi présents en nombre lors de la foire de Tours, avec un stand spécifique TPE en vue d’encourager les salariés des très petites entreprises à voter CFDT en décembre, mais également pour recueillir leurs coordonnées afin de s’adresser directement à eux au moment opportun. « Cette foire draine des dizaines de milliers de personnes. Parmi elles, il y a forcément une bonne proportion qui travaille dans des entreprises de moins de onze salariés », encourage Guy Sionneau, responsable TPE régional. L’Uri a également pris contact avec les directeurs des CFA pour obtenir le droit de remplir l’enquête Flash apprentis directement sur les sites. « S’ils refusent, on s’installera devant les grilles, sourit Guy. Les apprentis sont les salariés de demain, on doit prendre contact avec eux dès l’apprentissage ! »

« La Confédération va mettre le paquet en vue de ces élections, mais rien ne pourra se faire sans vous, qui seuls pouvez incarner la proximité avec les salariés des très petites entreprises », les a encouragés Laurent Berger.

Nicolas Ballot