L'Assemblée générale des syndicats, un temps de réflexion collectif

Publié le 22/06/2012 à 00H00
Dans six mois se tiendra le rendez-vous de mi-mandat décidé au congrès de Tours. Quels en seront les modalités et les objectifs ? Premiers éléments de réponses.
L'Assemblée générale des syndicats, un temps de réflexion collectif
L'Assemblée générale des syndicats, un temps de réflexion collectif
Dans six mois se tiendra le rendez-vous de mi-mandat décidé au congrès de Tours. Quels en seront les modalités et les objectifs ? Premiers éléments de réponses.

L’Assemblée générale des syndicats se tiendra les 28 et 29 novembre 2012 au Palais de la Mutualité, à Paris. « Lors du congrès de Tours, nous avons décidé de faire évoluer l’organisation vers davantage de proximité avec les salariés, et avec nos adhérents et nos militants, rappelle le secrétaire général adjoint, Laurent Berger. À partir des expérimentations que nous avons menées, l’AG, à mi-chemin entre le congrès de Tours et celui de Marseille, en 2014, sera un temps d’approfondissement et d’ouverture de la réflexion sur des pistes à trancher au prochain congrès. »

Une feuille de route à mi-temps.
L’Assemblée des syndicats sera l’occasion de faire le point des chantiers d’évolution de l’organisation, dont la plupart se sont traduits par des expérimentations conduites dans les différentes organisations de la CFDT, en fonction de leurs réalités. Quelles questions soulèvent ces projets ? Quels enseignements peut-on d’ores et déjà en tirer ? « L’Assemblée générale aura pour but de réfléchir aux suites que nous allons leur donner collectivement, poursuit Laurent Berger. Ce sera un moment important pour repérer les enjeux et déterminer les principaux éléments sur lesquels porteront les débats du prochain congrès. En quelque sorte, elle fixera une feuille de route dont se saisira le BN afin de préparer le congrès de 2014. »

Sur la forme, l’AG n’est pas un congrès, avec ce que cela implique en termes de représentation proportionnelle des structures politiques de l’organisation, de durée, d’organisation des débats ou de vote de décisions. C’est pourquoi le Conseil national confédéral des 30-31 mai et 1er juin devra décider de la représentation des structures – tous les syndicats et UTR (unions territoriales de retraités) seront conviés, les membres du BN et les titulaires du CNC seront membres de droit. Le CNC planchera également en commissions sur l’état d’avancement des chantiers d’évolution de l’organisation.

Oser le changement.
Le Bureau national du mois de septembre définira sur cette base l’ordre du jour de l’Assemblée des syndicats. Ces derniers recevront alors un dossier préparatoire qui comprendra une présentation de la démarche globale proposée, un point d’étape, chantier par chantier, ainsi que les premiers enseignements globaux tirés par la Confédération et des pistes de réflexion transversales. Il reviendra aux syndicats, les 28 et 29 novembre, de faire part de leurs propres analyses sur ces chantiers de la CFDT qui proposent des réponses concrètes aux constats du rapport « Osez le changement ! ».

 
 
 
 
 

L’AG de 2012 en pratique

Inscription
Un module d’inscription en ligne sera ouvert à la mi-septembre.

Transport et hébergement
Chaque syndicat gère les réservations transports et hébergement. Une liste d’hôtels sera mise à disposition sur le module d’inscription.

Prise en charge
La Confédération prend en charge les frais de transports, l’hébergement et les repas de mercredi midi et jeudi midi (les syndicats se chargeront du repas du mercredi soir). Les remboursements se feront sur justificatifs (selon les critères et les règles de remboursement fixés annuellement par le BN).