Des expérimentations prometteuses en Lorraine

Publié le 02/02/2012 à 00H00 (mis à jour le 03/02/2012 à 10H27)
Pas moins de 500 militants sont venus à Nancy débattre avec François Chérèque de l'évolution de l'organisation dans la perspective de l'AG 2012.Une belle occasion de faire le point sur les expérimentations qui sont actuellement menées dans la région
Des expérimentations prometteuses en Lorraine
Des expérimentations prometteuses en Lorraine
Pas moins de 500 militants sont venus à Nancy débattre avec François Chérèque de l'évolution de l'organisation dans la perspective de l'AG 2012.Une belle occasion de faire le point sur les expérimentations qui sont actuellement menées dans la région

À ce niveau de participation, on ne parle plus de succès mais de triomphe : 500 militants lorrains ont répondu présent à l’invitation lancée par l’union régionale pour une journée de débats avec François Chérèque, le 25 janvier. « C’est le plus grand rassemblement que l’on ait jamais organisé pour ce type de journée », précise dans un grand sourire le secrétaire général de l’Uri, Alain Gatti.

La CFDT, organisation forte, puissante et reconnue

« La CFDT va bien, c’est une organisation forte, puissante et reconnue, a souligné François Chérèque en présentant les chantiers d’évolution de l’organisation. C’est justement parce que nous avons aujourd’hui une forte cohésion interne que nous pouvons nous interroger, collectivement, sur notre fonctionnement et voir comment on pourrait l’améliorer afin de mieux répondre à la réalité du salariat actuel. »

Deux projets ont particulièrement retenu l’attention. Le premier, lancé en Meurthe-et-Moselle le 15 septembre 2011, a été baptisé SAVC (Service aux adhérents victimes du chômage). Son objectif : venir en aide aux militants qui se retrouvent sans emploi, en mobilisant l’ensemble du réseau CFDT. « Il ne s’agit pas de se substituer aux organismes qui existent, mais de les aider à s’y retrouver, explique Maria, responsable de cette structure originale. Ils peuvent m’appeler ou venir me voir dès qu’ils ont une question ou rencontrent une difficulté. De mon côté, je dispose d’un annuaire avec tous les mandatés de notre réseau que je sais pouvoir appeler en cas de besoin. » .

Le nouveau service dédié aux salariés

La seconde expérimentation, présentée par le S3C de Lorraine, s’adresse aux adhérents qui ont un travail mais souhaitent évoluer sur le plan professionnel. Le syndicat a mis en place un service dédié pour les aider dans leur démarche. Le salarié peut notamment bénéficier d’une aide en vue de rédiger son CV ou sa lettre de motivation, d’une préparation à un entretien d’embauche ou à un examen oral. Il peut également faire appel à ce service s’il a des questions sur ses droits en matière de formation ou encore s’il souhaite connaître la marche à suivre pour pouvoir bénéficier d’un bilan de compétences. « Des militants du syndicat ont été spécifiquement formés afin de pouvoir répondre aux questions des adhérents et l’orienter vers les bons interlocuteurs », explique Thierry, coordinateur du projet. « C’est à la fois un service utile aux adhérents et un outil de développement et de fidélisation, ajoute sa collègue. Nous avons d’ailleurs quelqu’un qui a adhéré pour pouvoir en bénéficier. » Après quelques mois d’existence, le succès est au rendez-vous. Dix-huit personnes ont déjà profité de cette prestation, et il semblerait que la demande ne soit pas près de se tarir.