Combattre l'isolement social pour plus de cohésion et de fraternité

Publié le 28/06/2017 (mis à jour le 26/04/2018)

L’ampleur du phénomène d’isolement social ne peut laisser personne indifférent. Ses conséquences en matière de dégradation des conditions de santé ou encore de renoncement à l’exercice de droits citoyens participent au renforcement des mécanismes de l’exclusion. La CFDT a soutenu cet avis, qui s’inscrit pleinement dans l’axe stratégique de cohésion sociale du CESE.

La CFDT adhère ainsi aux deux positionnements de fond de l’avis : le lien social n’est pas une marchandise, et l’engagement des citoyens doit être complémentaire aux missions des professionnels du soin et de l’accompagnement et aux responsabilités des familles. Mais il ne faut pas non plus perdre de vue les dispositifs existants sur chaque territoire et le rôle des pouvoirs publics. L’engagement des citoyens ne doit en aucune façon être prétexte d’un désengagement de ces derniers.

Pour gagner en efficacité, l’avis recommande la mise en place d’outils d’observation favorisant l’objectivité des données recueillies sur les territoires et des enquêtes régulières, confiées à l’INSEE.

La CFDT soutient aussi particulièrement la préconisation recommandant d’intégrer la prévention de l’isolement social dans les politiques d’aménagement du territoire, d’urbanisme, d’habitat et de transport, ainsi que dans les schémas d’accessibilité des services au public.

Dans ce cadre, prioriser le bassin de vie parait être garant d’efficacité, en articulant Service Civique, Réserve Civique, et équipes citoyennes bénévoles.  En renforçant le soutien à l’engagement et à la vie associative, cela permettrait de réinvestir les liens sociaux pour améliorer le « vivre ensemble ».

Le chômage augmente considérablement le risque d’isolement social, alors que la préservation, la construction et le développement du lien social se jouent aussi dans les collectifs de travail. De ce fait, la CFDT soutient aussi particulièrement la préconisation qui vise à prendre en compte la lutte contre l’isolement social dans les enjeux du dialogue social et les pratiques managériales.

Seules des propositions concrètes, avec un engagement fort de l’ensemble des acteurs, sont susceptibles de lutter réellement contre l’isolement, qui peut aller jusqu’à l’invisibilité et l’enfermement social.