Europe 2014, l'urgence

Publié le 04/03/2014

Du 22 au 25 mai prochain, les citoyens des 28 pays membres de l’Union européenne vont élire leurs 751 députés au Parlement européen. Ce processus démocratique sans aucun équivalent dans le monde et dans l’histoire est l’occasion de remettre en débat les grandes orientations. A cette occasion, CFDT : La Revue consacre son quatrième numéro à l'Europe. En voici l'éditorial et quelques morceaux choisis. Pour en découvrir l'intégralité n'hésitez pas à vous abonner.

La Revue 4L’échelle européenne est la seule à même de répondre aux défis du monde actuel. La crise a mis en lumière la nécessité de dépasser une union monétaire pour aller vers une union économique qui transcende les intérêts nationaux et permette aux Européens d’occuper toute leur place. Ils disposent pour cela d’atouts considérables et peuvent s’appuyer sur les avancées déjà réalisées.
Ainsi, une véritable union bancaire est en train de naître, fondée sur une supervision européenne des banques et une responsabilisation des acteurs financiers, capable de contrecarrer les errements d’une financiarisation accrue de l’économie et leurs conséquences catastrophiques pour les peuples. De même se dessine une nouvelle alliance entre politiques industrielles et politiques de développement, prenant pleinement en compte les nouvelles exigences environnementales et sociales.
Tout cela nécessite de renforcer les coopérations existantes et d’en construire de nouvelles dans tous les domaines : la recherche, l’économie numérique et les biotechnologies, la transition énergétique… Cela réclame aussi de redonner toute sa dimension sociale à l’Union européenne.
Les acteurs européens qui témoignent dans ce dossier montrent que si nos histoires sont différentes, nos ambitions sont communes. Il ne s’agit pas d’attendre que tout le monde soit logé à la même enseigne, mais d’agir pour qu’un pacte d’investissement social soit mis en œuvre, pour que notre développement se base sur des emplois de qualité. Les fondements et les principes en existent déjà. N’oublions pas que l’investissement socialement responsable est un domaine où les Européens ont une longueur d’avance par rapport aux autres régions du monde développé. Il s’agit donc de continuer dans cette voie, d’en définir les priorités et les moyens pour les atteindre.
C’est tout cela qui est en débat dans ces huitièmes élections au Parlement européen, c’est tout l’enjeu de ce grand rendez-vous démocratique à l’échelle d’un continent.

speigel@cfdt.fr, rédacteur en chef "société

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS