A la gauche du Christ

Publié le 03/01/2013

Des historiens publient un livre sur les chrétiens de gauche.

Publiésous la direction des historiens Denis Pelletier et Jean-Louis Schlegel, A la gauche du Christ raconte l’histoire de ces chrétiens qui, au sortir de la Deuxième Guerre mondiale ont choisi de mener, au nom de leur foi chrétienne, un combat de gauche. Plusieurs générations sont concernées. D’abord celle des déçus du Mouvement républicain populaire (MRP) qui assez vite vire nettement au centre droit. Certes, des hommes comme Emmanuel Mounier ou Marc Sangnier ont creusé un début de sillon qui va encourager de fortes contestations.

C’est dans les années soixante que se révèle l’aspiration à conjuguer sa foi et le socialisme voire même des proximités avec le marxisme. En 1954, Rome bloque la progression des prêtres ouvriers, les mouvements de gauche sont surveillés de près. La JOC, la JEC, les jeunes chrétiens de la France rurale, et l’ACO se développent néanmoins.

Coté syndical, le groupe Reconstruction à l’intérieur de la CFTC avec Paul Vignaux, Marcel Gonin et bien d’autres avancent vers la déconfessionnalisation qui va donner naissance en 1964 à la CFDT.

Avec Vatican II, la guerre d’Algérie, le refus de l’encyclique Humanae vitae (1976) puis les événements de mai 1968, c’est un foisonnement chez de nombreux chrétiens qui refusent à leur tour l’ordre établi. Celui du capitalisme, de l’Eglise telle qu’elle est, du problème Nord Sud... Nombre de revues, de colloques, de pétitions et d’actions vont fédérer ces mouvements parfois épars. Un livre utile pour mieux comprendre les origines de la CFDT et, parfois aussi, ses lignes directrices.
Le Seuil. 688 pages. 28 €.

Henri Israël