Je n’ai pas perçu la prime car j’étais en arrêt du 31 mars au 1er mai pour cause d’accident du travail. Ai-je quand même droit à cette prime ?

Publié le 15/03/2021

Cas pratique : je travaille dans un EPHAD communal et mes collègues ont bénéficié de la prime COVID car ils ont travaillé pendant le 1er confinement. Je n’ai pas perçu la prime car j’étais en arrêt du 31 mars au 1er mai pour cause d’accident du travail. Est-ce que j’ai droit à cette prime ? 

L’octroi de la prime exceptionnelle dite « COVID-19 » est prévue au décret n° 2020-711 du 12 juin 2020 (lien). Cette prime est attribuée aux personnels des établissements des services publics sociaux et médico-sociaux des trois versants de la fonction publique, y compris les apprentis, ayant exercé leurs activités entre le 1er mars et le 30 avril 2020 dans le cadre de l’épidémie de COVID-19.

Il convient de distinguer la nature de l’absence pour savoir si l’agent peut prétendre à cette prime :

  • si l’absence est en lien avec la COVID 19, l’agent percevra la totalité de la prime;
  • Dans le cas inverse, elle en percevra une partie en fonction de son nombre de jours de présence.

Malheureusement dans votre situation vous n’ouvrez pas droit à cette prime.