Prime COVID

Je n’ai pas perçu la prime car j’étais en arrêt du 31 mars au 1er mai pour cause d’accident du travail. Ai-je quand même droit à cette prime ?

Publié le 15/03/2021
Cas pratique : je travaille dans un EPHAD communal et mes collègues ont bénéficié de la prime COVID car ils ont travaillé pendant le 1er confinement. Je n’ai pas perçu la prime car j’étais en arrêt du 31 mars au 1er mai pour cause d’accident du travail. Est-ce que j’ai droit à cette prime ?

La prise de congés payés peut-elle impacter le montant de la prime que je recevrai ?

Publié le 20/09/2020
Cas pratique : j’ai pris des congés payés pendant la période de confinement. En dehors de ces quelques jours j’étais en activité pendant toute la durée du confinement, le montant de la prime à percevoir sera-t-il réduit en conséquence ?

Je travaille dans un supermarché, ai-je droit à la prime ?

Publié le 20/09/2020
Le gouvernement a demandé aux entreprises qui le peuvent de verser une prime pouvant aller jusqu’à 1000 euros pour les entreprises qui n’ont pas d’accord d’intéressement et jusqu’à 2000 euros à condition d’avoir signé un accord d’intéressement au sein de l’entreprise, et ce en date du 31 août pour [...]

Le montant de la prime peut-il fluctuer en fonction des jours de présence ?

Publié le 20/09/2020
Cas pratique : J’ai été en activité pendant le confinement, mais en arrêt maladie pendant quelques jours sur cette période, le montant de la prime qui va m’être versée sera-t-il réduit en conséquence ?

Vais-je percevoir la prime Covid même si je n’étais plus dans l’entreprise à la date de son versement ?

Publié le 20/09/2020
Cas pratique : j’ai quitté l’entreprise (démission), après le confinement. Mais j’étais en activité pendant toute la durée du confinement. Mes collègues ont perçu une prime, vais-je la percevoir bien que je n’étais plus dans l’entreprise à la date de son versement ?

C’est quoi exactement cette prime "Macron" en 2021 ?

Publié le 20/09/2020 (mis à jour le 04/05/2021)
Comme en 2019 et 2020, les employeurs pourront verser une prime défiscalisée et plafonnée à un montant de 1 000 € pour les salariés dont le salaire ne dépasse pas trois fois le SMIC annuel. Elle devra être versée prioritairement aux travailleurs dits "de la 2ème ligne".

Je suis intérimaire, ai-je droit à la prime de 1000 euros ?

Publié le 27/08/2020
Il est de droit que dès lors qu’un salarié intérimaire est dans la même situation de travail qu’un salarié d’une entreprise utilisatrice, il bénéficie des mêmes avantages de type prime.