Une plateforme pour coconstruire le projet de résolution du congrès de Rennes

Publié le 23/10/2017 à 16H36
Jusqu’au 30 novembre, tous les adhérents de la CFDT sont invités à enrichir l’avant-projet de résolution sur la plateforme participons.cfdt.fr et ainsi contribuer à définir les grandes orientations stratégiques de l’organisation jusqu’en 2022.  
     

La plateforme, comment ça marche ?

Tapez participons.cfdt.fr dans votre navigateur. En haut à droite de l’écran qui s’affiche, cliquez sur Inscription. Il vous suffit alors d’indiquer le nom que vous souhaitez voir s’afficher sur la plateforme, votre adresse mail, de vous choisir un mot de passe et d’accepter le conditions de la charte qui rappelle les règles d’utilisation de la plateforme. À noter, si vous étiez déjà inscrit lors de la consultation sur l’évolution de l’organisation, vous pouvez directement vous connecter. Une fois cette étape passée, ne reste plus qu’à participer en consultant le préambule et les propositions des trois grandes parties de l’avant-projet de résolution. Vous pouvez voter pour ou contre, argumenter, commenter ou ajouter vos propres propositions. À vous de jouer !

     

Dans la vie d’une organisation, le congrès constitue un temps fort de la démocratie interne. À la CFDT, tous les quatre ans, les grandes orientations stratégiques de l’organisation sont débattues, amendées puis votées par les délégués des syndicats, sur la base des débats qui ont été conduits en leur sein durant la phase préparatoire. Un processus démocratique bien rodé qui a fait la preuve de son efficacité. Mais qui reste méconnu de trop nombreux adhérents et militants d’entreprise et d’administration. Pour le congrès confédéral de Rennes, qui se déroulera du 4 au 8 juin 2018 à Rennes, la CFDT a donc décidé de franchir une nouvelle étape en matière de démocratie en ouvrant les débats préparatoires à l’ensemble des adhérents et militants. Une phase délibérative en amont de la prise de décisions qui relève, elle, des traditionnelles règles de la démocratie représentative.

Débattez, votez, proposez !

Jusqu’au 30 novembre, tous les adhérents et militants de l’organisation sont donc conviés à enrichir l’avant-projet de résolution (le texte est joint à ce numéro de Syndicalisme Hebdo) sur la plateforme délibérative participons.cfdt.fr. Chacun peut consulter l’intégralité du texte mis en ligne, débattre et voter sur les près de 200 propositions soumises, voire en ajouter de nouvelles. Ce processus de coconstruction avait déjà été expérimenté sur la même plateforme dans le cadre du chantier d’évolution de l’organisation « Améliorer notre fonctionnement et notre structuration » – dont les travaux ont d’ailleurs nourri le contenu de cet avant-projet de résolution.

Objectif de cette deuxième consultation, inédite sur un texte de congrès : s’appuyer sur l’intelligence collective de l’organisation. « Chacun, à son niveau, a des idées sur les réponses à apporter aux mutations de notre monde ou la manière d’améliorer le fonctionnement de notre organisation. C’est l’occasion de donner la parole à tous ceux qui sont, qui font la CFDT au quotidien », indiquent les deux corédacteurs de l’avant-projet de résolution, les secrétaires nationaux Marylise Léon et Yvan Ricordeau.

La démocratie dans les faits

Alors que la démocratie est un des axes forts de l’avant-projet de résolution, c’est aussi une manière très concrète de mettre ses actes en conformité avec ses revendications. « Dans le contexte actuel de crise démocratique, nous sommes convaincus que la CFDT a sa pierre à apporter dans le renouveau démocratique de notre pays. Et dans un monde où les mutations s’accélèrent et aucune réponse simpliste ne peut être apportée aux défis complexes auxquels nous faisons face – réchauffement climatique, révolution numérique, dilution des frontières de l’entreprise et transformations multiples des réalités du travail –, la CFDT veut plus que jamais renforcer la culture du débat, en son sein comme dans la société. »

Tel est bien l’objet de cette consultation sur la plateforme. Permettre au plus grand nombre d’adhérents de s’approprier les enjeux de l’avant-projet de résolution qui redonne du sens en décryptant la façon dont ces mutations transforment le quotidien des travailleurs. Qui revendique d’armer les travailleurs pour y faire face, en leur redonnant du pouvoir, par la négociation, par davantage de démocratie dans les entreprises et les administrations, en construisant de nouvelles protections pour les sécuriser tout au long de leur parcours de vie, en garantissant un socle de droits universels. Qui revendique les solidarités concrètes nécessaires à une Europe sociale, qui réaffirme les fonctions de l’action publique et le rôle des territoires dans la réduction des inégalités, qui renoue avec de nouvelles solidarités. Un avant-projet, enfin, qui engage à réinventer une CFDT prête à relever ces défis en portant haut son syndicalisme d’adhérents, en confirmant sa représentativité, en étant au service de ses militants, en adaptant ses fonctionnements à l’urgence du temps. La consultation sur la plateforme est une traduction concrète de la détermination de la CFDT à s’engager dans cette voie. À chacun d’y participer !

aseigne@cfdt.fr

     


Calendrier

Après un débat sur la trame du texte, le Bureau national a débattu deux fois du contenu de l’avant-projet de résolution dont le texte est soumis à la consultation des adhérents jusqu’au 30 novembre. Lors du Bureau national de décembre, un nouveau débat aura lieu sur les propositions les plus votées en vue de les intégrer (ou non) à l’avant-projet. Celui-ci sera validé en janvier par le BN pour être envoyé aux syndicats le 22 janvier. Ce sera à leur tour d’en débattre pour apporter des amendements (ajouts, suppressions, modifications) qui seront soumis à la commission des résolutions du 27 au 29 mars. Suivra la validation en Bureau national du texte qui sera débattu lors du congrès de Rennes, du 4 au 8 juin 2018.