Une trop faible hausse des allocations chômage

Publié le 30/06/2011 à 00H00
Les allocations chômage augmentent de 1,5% le 1er juillet. Une hausse insuffisante au regard de l'inflation.

La CFDT a proposé une augmentation de 2,8 % des allocations chômage lors du Conseil d’administration de l’Unedic du 30 juin. Comme l’explique Laurent Berger, secrétaire national, « nous voulions une revalorisation permettant aux chômeurs de faire face à l’augmentation des dépenses contraintes », après une hausse qui n’avait pas compensé l’inflation l’an dernier.

De son côté, le patronat souhaitait limiter la revalorisation à 1,2 %. Le Conseil d’administration a finalement adopté une hausse de 1,5% des allocations chômage. La CFDT s’est abstenue, marquant son désaccord avec cette revalorisation minimale. En effet, rappelle Laurent Berger, « un vote contre aurait entraîné un risque de non décision du conseil d’administration et donc de non revalorisation des allocations chômage ».

N. B.