Un projet d'accord positif pour l'avenir de l'Apec

Publié le 13/07/2011 à 00H00
La cinquième et dernière séance de négociation sur l'avenir de l'Apec a permis aux partenaires sociaux de se mettre d'accord sur un projet d'accord qui doit remplacer la convention de 1966 régissant jusqu'ici l'association pour l'emploi des cadres.

Ce nouveau texte met l’Apec en conformité avec les exigences européennes, tant sur le plan juridique que financier. Il évite aussi une séparation sa séparation en deux entités selon que ses activités relèvent ou non des missions de service public. Pour Laurent Berger, chef de file de la délégation CFDT, « ce projet d'accord est une bonne nouvelle, il consolide l'Apec en réaffirmant ses missions de service public ». Mieux, le texte devrait permettre de sauvegarder les 900 emplois des salariés de l’Apec.

Parallèlement, la CFDT a obtenu que certaines missions de l’APEC soient ouvertes aux jeunes ayant suivi un cursus universitaire, sans forcément avoir obtenu un diplôme.

Le Bureau national de la CFDT se prononcera en septembre sur la signature de cet accord.