Festival “Filmer le travail” : Le cinéma interroge l’impact du numérique sur le travail

Publié le 08/02/2018

Quelles réponses à l’impact du numérique sur le travail ? Telle est la question qui était posée aux intervenants de la table ronde de la journée d’études du festival « Filmer le travail », qui s’est tenue le 5 février. 

Ce festival, qui se déroule à Poitiers jusqu’au 11 février, interroge depuis neuf ans les rapports entre cinéma et travail, et décerne chaque année des prix aux meilleurs films, documentaires ou fictions (350 cette année) mettant en vedette le travail.

« L’impact du numérique sera celui que les acteurs lui accorderont, est intervenu le secrétaire national de la CFDT Hervé Garnier. Il faut une prise de conscience des salariés et du patronat sur les changements à venir qui ne seront pas tous négatifs. Les pays les plus robotisés d’Europe sont aussi ceux qui ont le moins de chômeurs. Les salariés nous ont dit à travers notre enquête Parlons travail qu’ils veulent plus d’autonomie et davantage participer aux décisions stratégiques de leur entreprise. La révolution numérique peut leur en fournir l’occasion. La question maintenant est comment outille-t-on les salariés pour faire face à ces évolutions ? Le compte personnel d’activité (CPA) propose des solutions en donnant du temps et des moyens aux salariés afin de réorienter leur carrière. »

La révolution numérique objet de dialogue social

Selon Sophie Thiéry, personnalité qualifiée au Conseil économique, social et environnemental (Cese), « nous avons déjà pléthore de rapports sur ce sujet. Il s’agit maintenant de structurer un dialogue social entre patronat et organisations syndicales représentatives pour avancer sur les questions de qualité de vie au travail et de protection sociale, qui sont prioritaires pour les travailleurs des plateformes ». Une proposition qui fait écho à la revendication de l’avant-projet de résolution CFDT de faire de la révolution numérique un véritable objet de dialogue social.

dblain@cfdt.fr