Une avancée notable pour la VAE syndicale

Publié le 03/02/2020

En juin 2018, la création de la certification relative aux compétences acquises dans l’exercice d’un mandat syndical venait concrétiser la première étape de la VAE militante décidée quelques années plus tôt au congrès confédéral de Marseille. 

Une reconnaissance des parcours militants dans laquelle une vingtaine des représentants du personnel ou mandatés syndicaux CFDT se sont engagés* avec un taux de réussite de 90 %. Dix-huit mois plus tard, une deuxième étape vient d’être franchie, avec la publication du décret de mise en œuvre de ladite certification. Y est notamment précisée la nature du temps passé aux actions de formation certifiantes nécessaires à son obtention, celles-ci constituant désormais « un temps de travail effectif et donnant lieu pendant leur déroulement au maintien par l’entreprise de la rémunération ». Pour Catherine Pinchaut, secrétaire nationale chargée de la formation syndicale, « cette précision constitue une avancée notable attendue par beaucoup de militants pour se lancer dans le processus et qui sécurise désormais leurs périodes d’actions de formation certifiantes ».

Les CSE, opportunité à saisir

Alors que se poursuit la mise en place des CSE, ce dispositif doit à la fois offrir une mobilité syndicale et professionnelle aux mandatés, et permettre une meilleure adéquation entre formation professionnelle et formation syndicale. Il y va de la sécurisation des parcours militants. Raison pour laquelle la CFDT continuera d’être force de propositions dans le groupe de travail associant organisations syndicales et patronales qui, depuis 2017, travaillent à couvrir l’ensemble des mandats dans et hors de l’entreprise.

aballe@cfdt.fr 

* Les Pays de la Loire ont expérimenté de mars à septembre 2018 les premières sessions de certification.