La CFDT Île-de-France encourage la mixité au sein de ses instances

Publié le 30/09/2015

Depuis le mois de juin, la CFDT Île-de-France informe ses adhérentes des différents mandats syndicaux. Le but ? Booster la parité au sein des instances.

« Dans les instances de la CFDT, les responsables sont moins souvent des femmes. Pourtant, elles représentent 50 % de nos adhérents, déplore Christophe Dague, responsable de la politique mixité à la CFDT-Île-de-France. Notre but est de faciliter leur investissement et d’élargir notre vivier de candidats pour être plus représentatif des salariés. » Avec la volonté de lever les freins à leur prise de responsabilité, l’union régionale organise, dans le cadre de son plan d’action mixité, des modules d’information destinés aux femmes.


Devant un petit comité d’adhérentes, Christophe Dague et Morgane Cantrelle (secrétaire générale adjointe de l’UD de Paris) décrivent les différents mandats et dossiers leur permettant de s’investir et de représenter la CFDT.

Prendre des responsabilités

« Si elles souhaitent prendre des responsabilités dans l’organisation, les femmes doivent se faire connaître et s’intégrer dans un réseau. Beaucoup de décisions se prennent de manière informelle. Ce dispositif est un coup de pouce pour favoriser l’implication des femmes. Elles n’imaginent pas que la CFDT siège dans autant d’instances », explique Morgane Cantrelle. Après cette session, les adhérentes sont reçues en entretien individuel au cours duquel elles peuvent indiquer les mandats et thématiques qui les intéressent dans le panel proposé. L’Uri leur présente les formations susceptibles de les aider à monter en compétences. Par la suite, elles recevront régulièrement des mails les informant des mandats à pourvoir. Ce dispositif porte déjà ses fruits : grâce à cette action, plusieurs adhérentes ont été désignées dans des instances, avec l’accord de leur syndicat.

afarge@cfdt.fr