Dégradations du siège de la CFDT : un nouveau coup porté à la démocratie

Publié le 24/06/2016 à 09H48
Les locaux du siège de la CFDT, situés dans le 19e arrondissement de Paris, ont été vandalisés ce jeudi 23 juin par des individus cagoulés, alors qu'un salarié se trouvait encore dans le bâtiment. De nombreuses vitres sont brisées et des tags insultants et nauséabonds ont été réalisés.
      Ecouter la réaction de Laurent Berger sur Europe 1
     

Depuis plusieurs semaines, les militants  et responsables de la CFDT se font régulièrement insulter et menacer, plusieurs locaux de l'organisation ont également été pris pour cible sur tout le territoire. Cette violence verbale et physique est inadmissible et insupportable pour les militants comme pour les salariés de la CFDT. 

L'attaque spectaculaire contre les locaux de la confédération est un nouveau coup porté à la démocratie. Une plainte a d'ores et déjà été déposée contre les auteurs de ces dégradations. 

La CFDT a toujours prôné le dialogue et le respect, condamnant sans réserve toutes les formes de violences et d’outrances verbales comme on en entend trop souvent. Elle appelle tous les acteurs à condamner ces violences ainsi qu’au respect de ses militants et des idées qu'elle défend.  

Malgré les attaques qu’elle subit, la CFDT restera toujours attachée à ce que les valeurs démocratiques priment sur la violence.

La commission exécutive de la CFDT