De jeunes Santé-sociaux en émergence

Publié le 06/02/2013

La dynamique « Jeunes » se poursuit dans la CFDT. La fédération Santé-sociaux y a apporté sa contribution, avec l’organisation d’« émergence 2013 », qui a réuni 170 jeunes durant quatre jours à Bobigny.

Pari réussi pour « l’événement jeune » de la fédération Santé-sociaux. Du 29 janvier au 1er février, 170 militants ou adhérents de moins de 35 ans, repérés par les cent syndicats départementaux de la fédération, ont participé à « émergence 2013 », à Bobigny. Le congrès fédéral, qui se déroulera du 28 au 31 mai à Reims, en a constitué la toile de fond. Invités à débattre de cinq grands thèmes du projet de résolution fédérale, les « émergents » ont ensuite élaboré des propositions d’amendements. Avec l’espoir non dissimulé que des syndicats les jugent pertinents et les reprennent à leur compte. En parallèle, ils ont élu un « groupe fédéral Jeunes » composée de trente membres. Celui--ci participera au congrès, à titre d’observateur, et proposera des projets et une communication davantage tournés vers les jeunes.

Beaucoup participaient ainsi à leur premier rassemblement fédéral, qu’ils ont jugé « riche en apprentissages, en partage et en rencontres ». Une occasion de comprendre le fonctionnement de la CFDT et son langage – son « jargon », dira une des militantes, déjà multi-casquettes après moins de deux années d’adhésion. La découverte, aussi, des thèmes revendicatifs qui leur étaient proposés : comment amplifier la dynamique et mettre en œuvre les accords nationaux interprofessionnels « jeunes » (accès à l’emploi, logement, alternance et stages, maintien dans l’emploi) signés par la CFDT en 2011 ? Quelle action syndicale en matière de développement durable et de responsabilité sociale des entreprises (RSE) ? Ils ont également planché sur les suites à donner à l’enquête fédérale menée auprès des élèves étudiants du secteur sanitaire et social.

Renouvellement générationnel

L’évolution de l’organisation a également été au cœur des débats. Un atelier de théâtre-forum sur le renouvellement générationnel a permis aux participants d’exprimer leur vécu. Sans tabous, mais avec des réalités variant d’un extrême –ceux qui attendent que « les dinosaures qui s’accrochent à leur fauteuil » partent – à l’autre – ceux qui sont projetés sans préparation dans des mandats syndicaux. Pour y remédier, les jeunes Santé-sociaux demandent davantage de partage du temps syndical, une meilleure conciliation des temps de vie professionnelle, militante et privée, des fiches de postes permettant de connaître les mandats et de les choisir, d’être « accompagnés mais pas formatés », des formations. Et prônent un « mariage des générations » qui permette de concilier l’expérience des anciens et les idées nouvelles des nouveaux venus.

Quant à la diversité au sein de la fédération, autre thème dont ils ont débattu, les jeunes « émergents » soulèvent pour partie les mêmes questionnements que leurs aînés sur cette question : qu’est-ce que la diversité ?, faut-il mettre en place des quotas ?, comment lever les freins invisibles à l’adhésion et la prise de responsabilité de personnes issues de la diversité ? Mais mettent aussi les pieds dans le plat : propose-t-on à des salariés issus de la diversité d’adhérer ?, tient-on uniquement compte de l’envie, des compétences et du potentiel pour investir un militant d’une fonction ? Poser la question, c’est déjà y répondre.

aseigne@cfdt.fr