Chez Jtekt HPI, les militants aident les salariés à se former

Publié le 02/10/2017

Mettre des outils au service des adhérents

Le constat est connu : ce sont les cadres, déjà diplômés, qui savent le mieux tirer parti de la formation professionnelle. Les moins qualifiés souvent ne connaissent pas les mécanismes d’accès à la formation professionnelle. Chez Jtekt, équipementier automobile dans le Loir-et-Cher, les 280 salariés sont pour l’essentiel des ouvriers, dont certains sans aucun diplôme. Aujourd’hui leur entreprise se porte bien, mais qu’en sera-t-il de leur emploi dans deux ou cinq ans ? Sur les autres sites du groupe, des collègues travaillent déjà avec des robots : l’impression 3D s’impose un peu partout. Les recrutements se font sur de nouvelles compétences, plus pointues. La toute jeune équipe CFDT – la section est née en 2015 – a pris la pleine mesure de cet enjeu de formation des salariés.

Les militants, qui se sont appuyés sur le Kit SPP, outil d’aide à la pratique syndicale élaboré par la Confédération – « véritable mine d’informations », selon les propos du délégué syndical Ouassim Sbai –, ont aidé les salariés à créer leur compte personnel de formation et les ont conseillés sur les parcours possibles.

Résultats

Les adhérents ont eu droit à un accompagnement individuel pour élaborer leur projet et monter leur dossier de demande de formation. Plusieurs salariés ont pu enrichir leur CV en suivant un module en commande numérique, un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (Caces) ou une validation des acquis de l’expérience. Un collègue opérateur de production s’est formé au management ; il a quitté l’entreprise pour un poste de chef d’équipe chez Bosch. Un autre est aujourd’hui chez Valeo après avoir obtenu une certification de métrologie. « La formation professionnelle est devenue notre marque de fabrique. Même la DRH nous envoie des salariés pour obtenir des infos », s’amuse Ouassim Sbai. Ce pragmatisme a sans doute joué en faveur de la CFDT, passée aux élections de juin 2017 de 29 % à 38 % des voix.

mneltchaninoff@cfdt.fr