À Villiers-le-Bel, un forum pour l’emploi des jeunes

Publié le 02/10/2017

Élargir les frontières de l’action syndicale

Aller au cœur des banlieues et des quartiers, là où le chômage et la discrimination touchent davantage une jeunesse en perte de confiance, c’est le choix de militants CFDT qui se sont assigné une nouvelle mission : organiser des salons de recrutement. À première vue, pas grand-chose à voir avec l’action syndicale, et pourtant… C’est grâce à l’intervention de militants de la CFDT à plusieurs niveaux que le forum de l’emploi, qui s’est tenu à Villiers-le-Bel à la rentrée 2016, a permis à près de 500 jeunes de rencontrer une trentaine d’entreprises : Fedex, McDonald’s, Raja, Engie, Monoprix, des sociétés de services à la personne, de services informatiques, des centres de formation des apprentis, etc.
Les responsables RH avaient été sollicités en amont par les militants présents dans leur entreprise. La CFDT-Île-de-France avait de son côté piloté l’organisation du salon, assuré la coordination avec les services de la ville et les acteurs institutionnels tels que Pôle emploi et la mission locale. Les représentants CFDT des agents publics de la ville de Villiers-le-Bel ont par ailleurs, parce qu’ils croisent tous les jours les jeunes des quartiers, réussi le pari de les convaincre de se rendre au forum. Ce n’était pas acquis d’avance, tant certains jeunes ont intégré l’idée d’une insertion vouée à l’échec. Franchir ce pas a été pour beaucoup une fierté et une révélation. « Quelques dizaines de jeunes sont repartis avec un CDD en poche, et la grande majorité a tiré profit des conseils prodigués par les recruteurs sur leur CV ou leur parcours », relate Diego Melchior, secrétaire régional de la CFDT-Île-de-France.

Le stand de Pôle emploi n’a pas désempli et c’est aussi un succès, une marque de reprise de confiance. En discutant avec les militants présents au salon, les jeunes ont découvert un univers inconnu et compris l’intérêt d’avoir un interlocuteur capable de les aider à déchiffrer une fiche de paye et de leur expliquer un contrat d’embauche. Un premier contact qui leur laissera un a priori positif et dont ils se souviendront dans leur parcours ultérieur.

mneltchaninoff@cfdt.fr

© Photo InfoCom CFDT