Rythmes scolaires, un enjeu de réussite éducative

Publié le 15/11/2013

Le bilan sur la réforme des rythmes réalisé par le ministère à partir des remontées d’informations de personnels et de parents se révèle positif. La CFDT rappelle son soutien à la semaine de quatre jours et demi, bénéfique aux élèves comme aux personnels.

En cette semaine de mobilisations contre la réforme des rythmes scolaires, le Sgen-CFDT rappelle son soutien au passage à la semaine de quatre jours et demi. « Il faut déconcentrer la semaine scolaire pour alléger le travail des personnels comme des élèves, affirme Frédéric Sève, son secrétaire général. Cette réforme des rythmes représente un enjeu de réussite éducative majeur pour les élèves. Un nouveau renoncement face à l’échec scolaire reviendrait à dévaloriser l’école de la République, et par conséquent ceux qui la servent. »

Un bilan… pas si mauvais

Les difficultés locales d’application sont parfois réelles, par manque de moyens ou de concertation. Selon le Sgen, les partenaires sociaux doivent entamer un dialogue de proximité, seul à même de dégager des solutions. Enfin, le bilan publié par le ministère de l’Éducation nationale fait état d’une situation meilleure qu’il n’y paraît. Sur les 4 000 communes ayant appliqué la réforme dès la rentrée 2013, 93,5 % ont signalé « aucune difficulté », après recueil de l’avis des parents et des personnels, 5,2 % (dont Paris) « procèdent à des ajustements » et 1,3 % auront besoin d’« adaptations significatives ».

mneltchaninoff@cfdt.fr