Retraites : le nombre de départs pour carrières longues en progression

Publié le 18/10/2016

Jamais autant de personnes n’auront bénéficié du dispositif de retraite anticipée pour carrière longue obtenu par la CFDT ! En 2016, plus de 170 000 salariés (sur environ 700 000 départs en retraite par an dans le cadre du régime général) auront pu partir à 60 ans au lieu de 62 ans parce qu’elles ont commencé à travailler tôt et ont déjà toutes leurs annuités. Et 157 000 de plus en 2017.

Ce nombre diminuerait progressivement les années suivantes, notamment en raison de la hausse de la durée de cotisation requise à partir de la génération 1958. « Ce dispositif, un des acquis majeurs de la CFDT, obtenu dans le cadre de la réforme des retraites de 2003 au nom de la justice sociale, a permis à plus d’un million de salariés de partir plus tôt en retraite depuis sa création, se félicite Virginie Aubin, secrétaire confédérale chargée du dossier retraite. Il est la reconnaissance que l’âge n’est pas le seul facteur déterminant et que la durée de cotisation est un élément majeur, ce que la CFDT a toujours porté. »

Des bénéficiaires potentiels pas suffisamment informés

Les réformes successives de 2010, 2012 et 2014 ont permis d’élargir le public de bénéficiaires : relèvement de l’âge de début d’activité, suppression de la majoration de la durée d’assurance à hauteur de huit trimestres, élargissement du champ des trimestres pouvant être pris en compte dans la période cotisée. Pourtant, le dispositif « carrières longues » reste insuffisamment connu de ses potentiels bénéficiaires, déplore Virginie Aubin : « Le relevé individuel de situation donne des informations sur l’âge légal mais ne contient rien sur l’éventuelle possibilité de bénéficier du dispositif carrières longues. »

aseigne@cfdt.fr