Retraites complémentaires, la négociation commence sur une bonne note

Publié le 26/11/2010 à 00H00 (mis à jour le 30/11/2010 à 16H43)
La première séance a permis d'aboutir à un accord sur l'AGFF. Ce dispositif qui finance la retraite complémentaire des salariés jusqu'à leur 65 ans a été prolongé jusqu'au 30 juin 2011.

Il s’agissait d’une revendication forte de la CFDT qui avait tiré la sonnette d’alarme depuis déjà plusieurs mois. « C’est une décision importante car de nombreux salariés proches du départ à la retraite étaient extrêmement inquiets, souligne Jean-Louis Malys, secrétaire national de la CFDT. Il fallait leur donner un message rassurant le plus rapidement possible. »

Jean-François Pillard, représentant du Medef à la table des négociations, l’a d’ailleurs reconnu au sortir de la séance. « Compte tenu de l’environnement social de ces derniers mois, il convenait de créer avec les partenaires sociaux les conditions d’un dialogue équilibré, a-t-il expliqué. Sur un sujet aussi anxiogène, il ne convenait pas d'en rajouter. »

Au cours de cette première rencontre, les partenaires sociaux ont également balayé les principaux sujets qui devront être abordés pendant la négociation et se sont mis d’accord sur un premier calendrier. Cinq séances sont dorénavant programmées : le 21 décembre, les 4 et 26 janvier et les 11 et 24 février. « Ce ne sera pas une négociation facile, prévient dès à présent Jean-Louis Malys. Il y a aura certaines des décisions difficiles à prendre. »

Jérôme Citron