Le COR pointe les effets de la crise sur les retraites

Publié le 03/12/2020

C’est dans une période de grande incertitude économique que le Conseil d’orientation des retraites (COR) a été contraint de boucler son rapport annuel.

Rendu public le 26 novembre, ce document de référence tente de mesurer les effets de la crise sanitaire sur le système de retraite avec cette difficulté majeure consistant à s’appuyer sur des données en perpétuelle évolution. Ainsi, les effets du deuxième confinement n’ont pas pu être intégrés dans les calculs.

Une moindre rentrée d’argent pour les retraites

Seule certitude, la chute du produit intérieur brut (PIB) provoque une moindre rentrée d’argent dans les caisses, et ce manque à gagner impactera les régimes pendant plusieurs années. Sur le long terme, en revanche (à l’horizon 2070), le COR montre bien que la trajectoire financière reste maîtrisée. La part dédiée aux retraites dans le revenu des actifs continue de baisser progressivement et, en fonction des scénarios économiques retenus, le système retrouve l’équilibre à plus ou moins longue échéance. « La crise décale les projections financières, ce qui soulève la question du traitement de la dette Covid dans les dix prochaines années, résume le secrétaire national Frédéric Sève, même s’il est encore trop tôt pour pouvoir chiffrer le phénomène. »

Et c’est là que réside l’autre enseignement de ce rapport : les prévisions économiques actuelles sont trop imprécises pour qu’il soit possible d’élaborer des scénarios fiables à long terme. « Il serait irréaliste et inconscient de prendre des décisions concernant le système de retraite aujourd’hui alors que l’on ne sait pas encore quand la crise sanitaire va cesser et quand le PIB retrouvera une forme de stabilité », juge la CFDT.

jcitron@cfdt.fr