Forte mobilisation des retraités CFDT contre la baisse du pouvoir d’achat

Publié le 04/10/2018

Plusieurs milliers de retraités dans toute la France ont répondu à l’appel de la CFDT Retraités ce 4 octobre qui entendait protester contre le gel des retraites en 2018 et la hausse de la CSG sans contrepartie. 

300 sur l’esplanade de la Défense, 700 dans les Pays de la Loire, 300 à Caen, plusieurs centaines dans les Hauts de France, etc. L’appel de l’Union confédérale des retraités (UCR) a connu un vrai succès ce 4 octobre. « Je suis très satisfaite, a déclaré Dominique Fabre, la secrétaire générale de l’UCR présente au rassemblement francilien, ces mobilisations concrétisent l’exaspération des retraités qui ne sont pas pris en considération si ce n’est pour équilibrer les budgets de l’Etat. Nous n’avons pas de problème pour être solidaires, nous l’avons montré dans le passé, mais nous ne pouvons l’être seuls, tout le monde doit y concourir. »

« Nous sommes là pour dire stop au gouvernement, stop à la baisse de notre pouvoir d’achat, plaide Marie-Christine Saladin de l’Union territoriale des retraités des Hauts de Seine. Une des revendications de la CFDT Retraités est d’indexer les pensions sur les salaires et non sur l’indice des prix qui progresse beaucoup moins vite et induit un décrochage important à terme.

Pour la CFDT Retraités, 2018 aura été une année noire avec au début de l’année une hausse de la CSG sans contrepartie et aucune revalorisation des pensions en 2018 après une augmentation très faible en 2017. La CFDT retraités était également mobilisée pour obtenir une revalorisation des basses pensions et pour la suppression de la cotisation maladie spécifique de 1 % sur les retraites complémentaires.

Une délégation confédérale composée de Catherine Pinchaut et Yvan Ricordeau, secrétaires nationaux, est venue apporter son soutien au mouvement de la CFDT Retraités à la Défense.

dblain@cfdt.fr