Décret retraites : une mesure de justice

Publié le 06/06/2012 à 00H00
La CFDT se félicite de l'extension des possibilités de retraite anticipée pour les salariés qui ont commencé à travailler à 18 ou 19 ans et ont cotisé 41 ans.

« La CFDT se félicite de l’extension des possibilités de retraite anticipée pour les salariés qui ont commencé à travailler à 18 ou 19 ans et ont cotisé 41 ans », a déclaré ce mercredi 6 juin Jean-Louis Malys, secrétaire national de la CFDT chargé des retraites. Cette mesure obtenue par la CFDT en 2003 a déjà bénéficié à plus de 650 000 salariés. L’élargissement du dispositif corrigera une partie des inégalités creusées par le passage à la retraite à 62 ans. De plus, la prise en compte des périodes de maternité répond à la discrimination dont certaines mères de famille faisaient l’objet. Concernant les périodes de chômage, deux trimestres seront considérés cotisés, comme le demandait la CFDT. Enfin, pour les seniors, la CFDT demande le rétablissement de l’AER (allocation équivalent retraite).

D. B.