[Vidéo] Mobilisation pour faire cesser le scandale des retraites non versées

Publié le 17/04/2015

À l’appel des Unions régionales Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Languedoc-Roussillon, les militants de la CFDT se sont réunis le 17 avril à Paris, devant le siège de la Cnav (Caisse nationale d’assurance-vieillesse), pour dénoncer les retards qui s’accumulent dans le traitement des dossiers de retraite et exiger des solutions immédiates. Il y a urgence. Plusieurs milliers de retraités sont aujourd’hui privés de toute ressource dans ces trois régions.

      

« Nous tirons la sonnette d’alarme depuis 2013 et rien ne bouge. Aujourd’hui nous avons décidé d’augmenter la pression sur les pouvoirs publics pour obtenir des engagements concrets. La situation ne peut plus durer ! ». Secrétaire général de la CFDT Nord-Pas-de-Calais, Pascal Catto, ne décolère pas. Dans sa région, mais aussi en Picardie et dans le Languedoc Roussillon, les retards dans les caisses de retraite restent toujours aussi problématiques.

Suite à la mobilisation des militants CFDT des trois régions touchées par ce scandale, le 17 avril dernier, une délégation a été reçue le jour même par la direction de la Cnav, puis par le cabinet de la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine. « Ils ont reconnu qu’il y avait eu des dysfonctionnements et que le service public avait failli dans sa mission », souligne la secrétaire nationale Jocelyne Cabanal.  

La délégation CFDT a notamment obtenu l’assurance que les mesures d'urgence mises en place ces derniers mois pour venir en aide aux retraités privés de pension seraient prolongées. Enfin le ministère devrait annoncer des mesures plus concrètes pour la fin avril, une fois connues les conclusions de la mission confié à l’Igas (Inspection générale des affaires sociales) sur ces incroyables retards.

jcitron@cfdt.fr

 Secrétaire général de la CFDT-Nord-Pas-de-Calais, Pascal Catto ne cache pas sa colère et son exaspération face à cette situation, que la CFDT dénonce depuis 2013.