Martinique : le conflit perdure à la Concession Peugeot, la CFDT porte plainte

Publié le 27/10/2020

Ils sont en grève à l’appel de la section CFDT de la concession Peugeot au Lamentin en Martinique pour certains depuis le 7 septembre. Au départ, ils protestaient contre le licenciement abusif d’un commercial parti le 17 octobre et depuis pour la résolution du conflit mais la direction fait de l’obstruction, pire elle a fait expulser manu militari le secrétaire général de la CFDT Martinique de son site.

La concession Peugeot ne connait pas les concessions ! Dans le conflit qui l’oppose à ses 123 salariés la direction de la concession Peugeot du Lamentin en Martinique ne montre aucune ouverture. Après s’en être pris abusivement à un commercial qui a finalement opté pour une sortie négociée sans réintégration, la direction bute aujourd’hui sur l’étalement des jours de grève. Depuis le 17 octobre et la résolution du conflit avec le commercial, les responsables de la section cherchent à étaler les jours de grève. Elle a proposé, avec l’aval des salariés, de retenir les jours de grève en prenant sur les congés payés ou les RTT. Après avoir refusé, la direction a accepté qu’un 1 jour et demi par semaine soit retenu. « Cela signifie que sur un mois, les salariés ne percevront pas 14 jours de salaire, exulte Éric Picot, le secrétaire général de la CFDT Martinique, elle veut affamer ses salariés. » D’où la réaction de certains salariés de poursuivre la grève qui dure maintenant depuis sept semaines. « D’autres salariés ont repris le travail, poursuit-il, mais ils ne sont pas du tout hostiles au mouvement de grève au contraire. »

Une tentative de diviser les salariés

Mais ce n’est pas tout. Le 14 octobre, la direction a également fait procéder à l’expulsion par des vigiles, malgré la résistance des militants CFDT, du secrétaire général de la CFDT Martinique venu discuter sur le site avec les grévistes et les non-grévistes. Le 26 octobre, l’un des militants CFDT a découvert, sur l’intranet que l’entreprise avait publié toutes ses feuilles de paie depuis 2015. La CFDT voit là un acte délibéré pour diviser les salariés bien que la direction ait présenté ses excuses. Pour ces deux faits, la CFDT a décidé de porter plainte. Elle a aussi saisi la Dieccte (la direction du travail en Martinique) et alerté la préfecture. Elle interpelle également la direction du groupe Peugeot en métropole : « Est-elle solidaire des errements de la direction de la concession en Martinique ? », s’interroge Eric Picot.

dblain@cfdt.fr