Le pavillon CFDT flotte sur Rouen

Publié le 19/06/2013
Pendant les onze jours de l'Armada de la Liberté, les militants CFDT de Haute-Normandie sont allés à la rencontre des visiteurs avec un succès qui a dépassé leurs attentes.

« En plus d’être vus sur tous les quais de Rouen, les ballons orange distribués aux enfants nous ont permis d’aborder les parents et d’échanger avec eux », se félicite Martine Levasseur, chargée (entre autres) du développement à l’Union régionale interprofessionnelle de Haute-Normandie. Et force est de constater que cela a magnifiquement fonctionné : aux abords du stand CFDT, les visiteurs, venus avant tout admirer les bateaux à voiles, se sont volontiers arrêtés afin de récupérer quelques goodies et discuter avec la petite dizaine de militants qui se sont relayés tous les jours, y compris les week-ends, de 9 heures à la fermeture, tard dans la nuit rouennaise. Les tracts, guides des droits et autres documents issus de différentes fédérations sont acceptés de bon cœur par des visiteurs tous agréablement surpris de la présence de la CFDT à l’occasion d’un tel événement. Une présence d’autant plus remarquée et remarquable dans cette région fortement cégétiste que la CGT n’a pas jugé utile d’être présente lors de cette manifestation qui a attiré plusieurs millions de visiteurs pendant onze jours. Cela a d’ailleurs permis aux équipes CFDT de distribuer tranquillement des tracts valorisant l’Ani de janvier 2013 sur la sécurisation de l’emploi.

« Quand on a décidé d’être présents pendant l’Armada, on ne savait pas trop ce que cela allait donner. Mais pas une seconde on ne le regrette : dès le premier jour, l’accueil a été très sympa, des centaines de personnes se sont arrêtées au stand tous les jours, explique Martine. On a distribué un bon paquet de bulletins d’adhésion, et on a même fait des adhésions directement sur le stand ! Sans parler de la prise de contacts et de coordonnées… » De plus, et ce n’est pas négligeable, une telle action pendant une dizaine de jours, surtout quand elle est réussie, permet de souder et de motiver un collectif de militants issus de différents secteurs et de toute la région (y compris des retraités de l’Eure).

Un excellent accueil

Au-delà de l’incontestable succès en matière de visibilité et de prise de contact, cette Armada de la liberté a également fourni l’occasion de booster certains dossiers revendicatifs : ainsi, les visiteurs ne se sont pas fait prier pour remplir l’enquête rédigée par l’Uri sur l’accès aux soins. De même, avec le soutien et le matériel spécifique HCR de la Fédération des services, les militants haut-normands ont fait la tournée des bars et restaurants situés le long des quais de la Seine. Là encore, « l’accueil a été excellent, y compris de la part des employeurs », note un participant à qui cette opération a donné un avant-goût de la campagne Saisonniers… En attendant la prochaine Armada, dans quatre ou cinq ans, et faire encore mieux !

nballot@cfdt.fr