Pacte de responsabilité : le patronat doit s’engager !

Publié le 28/01/2014

Le Premier ministre a entamé le 27 janvier les rencontres avec les partenaires sociaux dans le cadre du pacte de responsabilité.

Le soir même, la publication des chiffres du chômage de décembre (10 200 demandeurs d’emploi de catégorie A supplémentaires, 177 800 sur un an), a montré « la nécessité d’aller plus loin dans la mobilisation générale contre le chômage », a estimé Laurent Berger.

Des contreparties concrètes

Au-delà des contrats aidés, « il faut doper l’économie par une politique économique digne de ce nom ; c’est ce qui est devant nous avec le pacte de responsabilité ». Mais, a averti le secrétaire général de la CFDT, cela nécessite « que les entreprises s’engagent », dans les branches et les territoires, sur des objectifs d’embauche de jeunes sans qualification, de développement de l’apprentissage, de révision des grilles de classification, d’investissement… Et Laurent Berger de conclure : « La seule question qui vaille est celle-ci : sommes-nous collectivement prêts à nous engager plus avant contre le chômage ? Aujourd’hui, la balle est dans le camp du patronat. »

aseigne@cfdt.fr

photo : © Olivier Clément / Le fil photo presse