La CFDT aux côtés des saisonniers

Publié le 31/07/2013
Comme tous les ans, la CFDT organise une campagne d’information auprès des saisonniers sur le littoral et dans les régions touristiques. L’exemple du Nord Pas-de-Calais.

De Berck à Dunkerque, dans les stations balnéaires de la côte d’Opale, les militants se mobilisent tous les jeudis pendant les mois de juillet et août pour distribuer des tracts et répondre aux questions des saisonniers. « De 8 à 12 000  saisonniers travaillent l’été dans la région, indique Pascal Catto, secrétaire général de l’Uri Nord Pas-de-Calais. Ils occupent des emplois dans l’hôtellerie-restauration, dans l’animation, dans la vente de glaces, les métiers de plagiste, et chez les petits commerçants. »

Traditionnellement les saisonniers sont des jeunes, pour qui ces « jobs d’été » représentent une première expérience et un appoint pour financer des vacances ou leurs études. Mais la crise change la donne et de plus en plus de salariés précaires ou de chômeurs, faute de mieux, saisissent ces opportunités d’emploi afin de compléter leurs revenus. 

Les militants CFDT nordistes, au cours de leurs tournées, informent les saisonniers sur leurs droits. La durée légale de travail et le paiement des heures supplémentaires sont les sujets de désaccord les plus fréquents. « Une militante se consacre tout cet été à régler les éventuels litiges par la médiation entre employeurs et salariés, explique Pascal Catto. Une solution est trouvée dans 90% des cas et cette année, contrairement aux étés précédents, aucun dossier n’a encore été déposé aux prud’hommes. »

Aux conditions de travail difficiles s’ajoute le problème du logement pour des jeunes qui viennent de Lille ou d’ailleurs.  « Nous travaillons avec les employeurs de l’hôtellerie-restauration, le conseil régional et la maison de l’emploi du Boulonnais à un projet de construction de logements pour les saisonniers », annonce Pascal Catto.

Autre région, autre approche... les travailleurs migrants en Poitou-Charentes

La campagne saisonniers se traduit par des actions différentes selon les problématiques locales.  Ainsi en Charente Poitou, la cueillette des melons donne lieu à l’embauche de travailleurs saisonniers dont de nombreux bulgares. La CFDT en lien avec l’organisation syndicale bulgare Podkrepa a organisé une journée d’information de ces travailleurs migrants, que Jean-Louis Malys, secrétaire national, Bruno Vannoni, secrétaire national de la FGA-CFDT, et Bernard Giret, secrétaire général de l’Uri Poitou-Charentes ont pu rencontrer.