Pôle emploi : La convention tripartite signée pour trois ans

Publié le 06/01/2015

Renforcer l’accompagnement personnalisé, proposer une offre de service adaptée, améliorer la qualité de la relation aux demandeurs d’emploi et aux entreprises, inscrire l’action de Pôle emploi au plus près des réalités locales : tels sont les quatre objectifs stratégiques de la convention État-Unédic-Pôle emploi 2015-2018 signée le 18 décembre dernier.

La feuille de route préconise « un démarrage plus rapide de l’accompagnement » des chômeurs, avec la priorité donnée à l’inscription et à l’allocation. Le premier entretien, qui devra avoir lieu au plus tard quatre semaines après la demande d’inscription, sera entièrement consacré au diagnostic de situation et des besoins d’accompagnement.

En termes d’objectifs, la convention prévoit « un doublement du nombre de personnes en accompagnement renforcé », soit 460 000 d’ici à trois ans, et le déploiement dès à présent de 700 conseillers dédiés au suivi renforcé des jeunes, en articulation avec les missions locales.

Trois niveaux de prise en charge plus un “global”

Depuis 2013, l’accompagnement des demandeurs d’emploi est organisé autour de trois niveaux de prise en charge : « suivi » pour les plus autonomes, « renforcé » pour les plus éloignés de l’emploi et « guidé » pour ceux qui ont besoin d’un appui à la construction de leur projet professionnel. Depuis le début 2014, un accompagnement « global », en partenariat avec les conseils généraux, est proposé aux personnes cumulant difficultés professionnelles et sociales.

aballe@cfdt.fr