Assurance-chômage : des précisions s’imposent

Publié le 13/09/2017 à 11H27
Ils entendent « prendre part de la manière la plus constructive possible » à la concertation sur la réforme du régime d’assurance-chômage voulue par Emmanuel Macron. Mais les partenaires sociaux ont aussi exprimé leur « souhait d’informations quant au calendrier politique des discussions à venir », dans un communiqué commun du 5 septembre.

« Pour travailler efficacement, les partenaires sociaux demandent à être reçus collectivement dès le démarrage de la concertation annoncée par le gouvernement », écrivent la CFDT, la CGT, FO, la CFE-CGC et la CFTC avec le Medef, la CPME et l’UPA. Ils soulignent « la nécessité d’un débat collectif et approfondi sur les questions posées », à savoir l’extension de l’indemnisation aux démissionnaires et travailleurs indépendants ainsi que la gouvernance et le financement.

Ne pas préempter la conclusion des débats
Dans l’idée de l’exécutif, le régime actuel, assurantiel, pourrait en effet basculer vers un régime universel sur la base du versement d’une indemnité forfaitaire. Les partenaires sociaux souhaitent que les débats à venir permettent de discuter de l’ensemble des sujets relatifs à une évolution du régime et qu’aucune conclusion ne soit préemptée en amont, en particulier sur les modalités de financement de l’assurance-chômage. Ils ont d’ores et déjà prévu de se revoir le 10 octobre, espérant d’ici là des précisions sur les intentions du gouvernement.

aballe@cfdt.fr