Conférence sociale, les forts enjeux de l'Acte III

Publié le 16/05/2014

Syndicats, patronat, gouvernement, parlementaires… plancheront sur le pacte de responsabilité, la protection sociale, la formation ou encore les services publics lors de la 3e édition de la conférence sociale du quinquennat qui se tiendra les 7 et 8 juillet au Conseil économique, social et environnemental.

Pacte de responsabilité, avenir des services publics, modernisation du dialogue social, emploi des jeunes et des seniors… Syndicats, patronat, gouvernement, État, représentants des régions et parlementaires plancheront sur ces sujets et d’autres, lors de la troisième conférence sociale du quinquennat, les 7 et 8 juillet prochains au Conseil économique, social et environnemental.

Ce rendez-vous se veut d’abord une méthode, celle de la démocratie sociale : un temps de débat entre acteurs aux intérêts souvent divergents, la fixation de priorités communes ; une évaluation avant une nouvelle feuille de route. Contrats de génération, sécurisation de l’emploi, représentativité patronale, plan pauvreté, réforme de la formation professionnelle, qualité de vie au travail et égalité professionnelle, plan de formation d’urgence des demandeurs d’emploi, compétitivité… la liste des dossiers ouverts est impressionnante.

Tous n’ont pas abouti, loin de là. L’avenir du financement de la protection sociale reste à trancher, dans le contexte du pacte de responsabilité. L’indispensable débat quant aux missions des services publics n’a pas eu lieu. La négociation sur la modernisation du dialogue social, qui inclut le parcours professionnel des élus du personnel, reste à mener. Autant de sujets épineux, auxquels cette troisième conférence sociale n’échappera pas.

aseigne@cfdt.fr