Allemagne : bientôt un salaire minimum

Publié le 21/11/2013
La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé jeudi que son pays allait se doter d’un salaire minimum généralisé. C’est une réponse positive à une demande de la confédération syndicale allemande (DGB) et un pas en avant pour l’Europe sociale.

« L’annonce d’Angela Merkel est une bonne nouvelle pour le renforcement du socle social européen, qui devrait aller de pair avec l’approfondissement du marché unique de l’Union », explique Marcel Grignard, secrétaire national de la CFDT chargé des questions européennes. En effet, cela va dans le sens du projet européen porté par la CFDT, et de la proposition de la Confédération européenne des syndicats (CES) en faveur d’un Contrat social pour l’Europe.


Cependant, Marcel Grignard insiste sur le fait que « la CFDT souhaite que les conditions de mise en œuvre du salaire minimum en Allemagne répondent aux attentes du DGB », à savoir un salaire minimum interprofessionnel obligatoire à 8,50 euros de l’heure

Faire avancer l’Europe sociale

Enfin, pour la CFDT, « cette avancée en appelle d’autres pour que les gouvernements des pays de l’Union posent des actes en faveur de l’Europe sociale ». La Confédération, avec les autres centrales syndicales affiliées à la CES, continuera à s’engager dans ce sens.

nballot@cfdt.fr

photo : © John Macdougall / AFP