"Pensons européen, essayons de sortir des solutions nationales"

Publié le 14/11/2012
La CFDT participait, le 14 novembre 2012, à la journée de mobilisation européenne pour l'emploi et la solidarité, à l'appel de la CES (Confédération européenne des syndicats).

En tête du cortège parisien, François Chérèque, accompagné de Laurent Berger, le secrétaire général adjoint de la CFDT, tenu à préciser que les manifestations du jour, en France, mais également dans une vingtaine de pays d’Europe, « ne vont pas mettre en cause nos politiques mais plutôt les soutenir » en disant « aux chefs d'Etat européens, collectivement :Vous ne pouvez pas imposer de la rigueur de ce type, c'est trop dangereux pour l'économie, surtout dangereux pour le social ». En effet, rappelait-il le matin même sur France Inter, « on leur demande tellement à certains que ça entraîne tous les pays européens dans une difficulté ».

 Et le secrétaire général de la CFDT de conclure en plaidant pour une relance à l’échelle du continent : « Pensons européen, essayons de sortir des solutions nationales, qui deviennent dans certains pays malheureusement nationalistes, faisons en sorte que cette relance soit européenne ».

photos : Chambre Noire