Que dit le rapport annuel sur la Fonction publique ?

Publié le 19/11/2020

Quelque 5,56 millions d’agents publics comptabilisés en France en 2018, et des besoins criants. Le rapport annuel sur l’état de la fonction publique, présenté aux organisations syndicales le 13 novembre lors du conseil commun de la fonction publique, est riche d’enseignements

Si l’emploi public progresse de 0,8 % cette année-là, on observe une hausse du nombre de contractuels dans chacun des versants : + 5,8 % dans la fonction publique d’État (FPE), + 4 % dans la fonction publique territoriale (FPT) et + 6,2 % dans la fonction publique hospitalière (FPH). Autre constat, le salaire net moyen des agents baisse. Dans l’ensemble des fonctions publiques, on constate une baisse du salaire médian globale de 1,2 %, avec de grandes disparités selon les versants. De 2 378 euros par mois dans la FPE, il chute à 1 947 euros dans la FPH et à 1 777 euros dans la FPT.

Renforcer l’attractivité

Or, dans l’hospitalière, plus de la moitié des agents touche moins de cette somme. « C’est une bonne chose que ce rapport parle d’attractivité, réagit Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT-Fonctions publiques. Il y a beaucoup de choses sur lesquelles nous devons travailler, au risque de voir les candidats potentiels, notamment les plus jeunes, se détourner complètement. » Que ce soit en matière de niveau des rémunérations, de conditions de travail ou de cadre de travail, « il faut impérativement que le gouvernement et les collectivités prennent conscience des enjeux auxquels sont confrontées les fonctions publiques. Le Ségur ne peut à lui seul suffire à satisfaire les mécontentements », insiste Mylène Jacquot. De quoi remplir la feuille de route des prochains mois.

glefevre@cfdt.fr