Orléans Métropole

Publié le 04/12/2018

Des agents mieux protégés

Quand la ville d’Orléans et vingt-deux communes environnantes ont muté en métropole, en 2017, la question d’une indispensable harmonisation des droits des agents s’est tout de suite posée.

L’un des premiers sujets de la concertation ouverte entre les organisations syndicales et l’administration a été la mutuelle. Selon la collectivité dont ils étaient issus, les agents de la nouvelle métropole ne bénéficiaient pas tous des mêmes conditions d’adhésion. La négociation a permis d’aboutir à un accord révisant à la hausse les droits de tous.

La CFDT a obtenu que la participation de l’employeur soit fixée à 11 euros, auxquels s’ajoutent 10 euros pour le conjoint et 8 euros par enfant, avec trois niveaux différents de cotisation. « Nous avons négocié chacune des prestations : les lunettes, les soins dentaires, l’hospitalisation, rien ne nous a échappé. Nous sommes devenus de vrais spécialistes ! s’amuse Éric Blanchet, le secrétaire de section. Nous avons notamment pris en compte les demandes des agents au cas par cas. Un trentenaire n’a pas les mêmes problèmes de santé qu’un quinquagénaire. » Les agents ont désormais accès à une mutuelle moins coûteuse et modulable selon leur âge et leurs besoins. Aujourd’hui, ce sont près de 1 200 agents qui bénéficient depuis le 1er janvier 2018 de cette nouvelle offre.

À l’échelle nationale, la CFDT revendique une mutuelle prise en charge à 50 % pour tous les agents du public, comme elle l’a obtenue dans le secteur privé.

mneltchaninoff@cfdt.fr