Covid-19 : Tirer les leçons de la crise sanitaire dans les Fonctions publiques

Publié le 15/05/2020

Le 14 mai, les organisations syndicales de la fonction publique et le secrétaire d’Etat, Olivier Dussopt se sont retrouvés pour leur huitième audioconférence, la première depuis la levée partielle du confinement.

Durant ce rendez-vous la CFDT Fonctions publiques a tenu à faire passer un message : le gouvernement ne doit pas confondre vitesse et précipitation en vue de la reprise d’activité. « Nous constatons que certaines collectivités ou administrations privilégient le retour au travail à n’importe quel prix, au détriment des risques sanitaires et contrairement aux recommandations sur le maintien du télétravail. Et évidemment avec très peu de dialogue social. » Pour Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT Fonctions publiques, le risque est grand que cette crise érode durablement la confiance entre les agents et leurs employeurs. Congés payés imposés, primes exceptionnelles sélectives, les exemples de décisions arbitraires ne manquent pas. Par ailleurs, alors que plusieurs semaines se sont écoulées depuis l’annonce de la prime, les décrets se font toujours attendre. A noter que celles-ci, destinées à une partie des agents seulement vont contribuer à exacerbées les incompréhensions. « Les agents se sentent stigmatisés, ils ne se sentent pas respectés et l’absence de dialogue social alimente l’inquiétude, la défiance et les suspicions. »

Ouvrir une négociation sur le télétravail

Par ailleurs, dans une interview à Acteurs Publics, Mylène Jacquot alerte sur l’impact de cette crise dans la fonction publique. « Cela aura des conséquences sur l’organisation du travail de demain, car il a été établi une hiérarchie entre présentiel et télétravail qui donne à penser que le télétravail n’est pas du « vrai » travail. L’ouverture d’une négociation sur le télétravail est donc indispensable dans la Fonction publique ! » Mylène Jacquot rappelle également que les débats ayant agité les différents ministères sur la définition, des missions essentielles ont été mal vécu par les agents. « On leur a donné le sentiment que leur mission et leur métier était inutile. Il est plus qu’urgent que le regard sur le travail accompli par les 5,6 millions d’agents publics change. Nous n’avons jamais eu autant besoin d’avoir accès au sport, à la culture… » 

Peser dans les semaines à venir

La CFDT Fonctions Publiques entend peser dans les semaines à venir, lors des réunions en lien avec l’agenda social (dès juin), du rendez-vous salarial (date non définie) et lors du conseil commun de la fonction publique extraordinaire qu’elle a obtenu (date non définie). Bilan de la crise, reconnaissance du travail des agents… « Il faut absolument tirer les leçons de cette période, on ne peut pas faire comme si rien ne s’était passé. » 

glefevre@cfdt.fr