Conseil départemental de Seine-Saint-Denis

Publié le 20/11/2018 (mis à jour le 22/11/2018)

Une permanence consacrée au handicap

À force de voir ses collègues aux prises avec des questions d’inaptitude lui demander des conseils, Meddi Ait-Ouakli, secrétaire de section au conseil départemental de Seine-Saint-Denis et instructeur à la MDPH (maison départementale des personnes handicapées), a persuadé les militants d’ouvrir une cellule hebdomadaire dédiée au maintien dans l’emploi. La CFDT du conseil départemental de Seine-Saint-Denis s’est alors appuyée sur l’expertise de certains de ses militants en matière de prévention, de santé au travail et de handicap pour organiser une permanence tous les jeudis matin.

Animée par Béatrice Albufera, assistante sociale et évaluatrice handicap à la MDPH, elle ne désemplit pas.Là, les agents bénéficient d’une écoute bienveillante et d’un accompagnement personnalisé pour monter un dossier de demande de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ou simplement remettre à plat un dossier mal ficelé afin de pouvoir obtenir les prestations auxquelles ils ont droit. « On les aide à entreprendre les bonnes démarches », précise Béatrice.

Cet accueil permet en outre aux militants de repérer des situations nécessitant de faire intervenir telle ou telle instance. « Par le biais du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail [CHSCT], nous avons récemment demandé et obtenu l’intervention d’un ergonome, indique Meddi. Cette action de proximité nous incite également à étudier des aménagements des postes de travail possibles afin de réduire les facteurs de pénibilité au travail (charges moins lourdes, limitation du port de charges, etc.). Voire proposer des solutions de reclassement. »

cnillus@cfdt.fr