Nouveaux emplois aidés, une mesure positive dans une situation d'urgence

Publié le 14/06/2012 à 00H00
La décision du gouvernement de créer 80 000 nouveaux contrats aidés « répond à une demande formulée par la CFDT lors des récentes rencontres avec le ministère du Travail », se félicite le secrétaire général adjoint, Laurent Berger.

Il s’agit d’« une réponse à l’urgence provoquée par l’aggravation du chômage de masse ». Mais pour la CFDT, loin d’être une fin en soi, « ces contrats doivent aller de pair avec un accompagnement personnalisé et des formations pour permettre une intégration durable vers l’emploi ».

Tout en précisant que pour la CFDT, « ces contrats aidés doivent être une aide à l’insertion professionnelle durable. Il est nécessaire de les réserver aux chômeurs de longue durée et aux allocataires du RSA », Laurent Berger se déclare « satisfait de l’allongement de la durée maximum de ces contrats, qui passe de six à neuf mois. Ce qui permet une meilleure intégration dans le monde du travail ».

N. B.