L’emploi, priorité de la CFDT en cette rentrée sociale

Publié le 02/09/2013
Formation professionnelle, financement de la protection sociale, assurance-chômage, pouvoir d’achat… les sujets de la rentrée sociale sont nombreux. L’emploi reste la priorité de la CFDT.
     
"La priorité de cette rentrée doit être l'emploi"     

La rentrée sociale ne se résume pas aux retraites, qui ont mobilisé les esprits depuis le début de l’été. La CFDT a évidemment réaffirmé, lors d’une conférence de presse de rentrée, sa satisfaction d’avoir pesé dans la concertation avec le gouvernement pour des mesures de justice : création d’un compte pénibilité, mesures pour les femmes, les jeunes, les salariés précaires et à temps partiel.

Mais « la question sociale n’est pas le cahier vierge de l’écolier » et les dossiers s’empilent déjà dans l’agenda social : mise en œuvre des mesures issues de l’accord sur la sécurisation de l’emploi et de celui sur la qualité de vie au travail, débat sur le financement de la protection sociale, suites de la conférence sociale, situation des agents des fonctions publiques et en particulier des plus précaires, pouvoir d’achat des salariés… Sans compter les négociations à venir sur la réforme de la formation professionnelle et l’assurance-chômage.

Priorité à l’emploi

L’épisode des retraites a conduit Laurent Berger à dresser un constat en forme d’avertissement : « Beaucoup d’acteurs préfèrent l’affrontement stérile à la construction de solutions qui sont par essence difficiles mais nécessaires. » Au regard des enjeux, il en a de nouveau appelé à la responsabilité de tous les acteurs – gouvernement, patronat, mais aussi territoires – dans ce qui constitue la priorité de la CFDT, l’emploi. « Nous re-sonnons aujourd’hui la mobilisation générale pour l’emploi », a-t-il martelé, prévenant que la CFDT ne se satisferait jamais d’un « ralentissement de la hausse du chômage » : « Il ne s’agit pas seulement de faire du traitement social du chômage, mais aussi de créer des emplois, en développant de nouvelles filières, notamment dans le cadre de la transition écologique. »

Campagne d’adhésion

Le ton particulièrement offensif de Laurent Berger traduit l’urgence des réponses à apporter aux salariés tout en traçant l’avenir, une ligne de conduite que la CFDT n’entend pas abandonner. « Le centre de gravité de notre action, c’est la qualité », a résumé le secrétaire général, citant « la qualité de vie au travail, la qualité de l’emploi la qualité des qualifications et donc de la formation, la qualité de la protection sociale, la qualité des relations sociales ». Ce sera également le cas à l’interne, la qualité du lien aux salariés et aux élus d’entreprise et militants étant en première ligne avec une campagne d’adhésion tout au long de l’année et un rassemblement de 5 000 élus d’entreprise, le 10 octobre à Paris. Sur tous ces sujets, la CFDT est dans les starting-blocks.

aseigne@cfdt.fr