Face au chômage, le gouvernement doit changer sa politique de l'emploi

Publié le 29/06/2011 à 00H00 (mis à jour le 01/07/2011 à 15H22)
La CFDT s'inquiète de la hausse du chômage au mois de mai avec près de 40 000 demandeurs d'emploi de plus toutes catégories confondues.

Pour Laurent Berger, secrétaire national chargé de l’emploi, cette hausse « illustre que la crise et ses conséquences sociales ne sont pas derrière nous, contrairement au discours du gouvernement ». Pire, ces mauvais chiffres démontrent également « le problème de politique d’emploi en France, avec des baisses de moyens à Pôle emploi et dans les missions locales. » Sans oublier que les heures supplémentaires défiscalisées continuent d’augmenter, au détriment de l’emploi et la suppression de l’Allocation équivalent retraite (AER), au 1er janvier dernier, pousse des personnes au chômage et aux minima sociaux alors qu’elles ont cotisé tout au long de leur carrière.

Dans un tel contexte, la CFDT « demande au gouvernement d’assumer sa part de responsabilité en changeant sa politique de l’emploi, notamment en ce qui concerne les heures supplémentaires défiscalisées, les moyens alloués au service public de l’emploi et  le rétablissement de l’AER. » Enfin, Laurent Berger confirme « du prochain conseil d’administration de l’Unedic la CFDT proposera une augmentation significative des indemnités chômage, au moins équivalente à l’inflation (2 %) ».

N. B.